Un nom à coucher dehors
Illustration, expression un nom à coucher dehors

Expression ~ Un nom à coucher dehors

Décryptage de la semaine

Affilié à un patronyme difficilement prononçable, contraignant à une gymnastique buccale périlleuse, un « nom à coucher dehors » qualifie généralement des noms peu communs et/ou alambiqués. La signification de cette expression fut dévoyée à compter de la disparition des billets de logement. Documents délivrés aux soldats de passage par les maires des villes dans lesquelles ces premiers posaient bagages pour la nuit. La particularité des billets de logement résidaient dans le droit d’obtenir pour ces visiteurs de fortune le gîte et le couvert chez l’habitant. Nonobstant le caractère officiel du papier certains habitants refusaient d’ouvrir leurs portes aux noms à consonance (dans la plupart des cas) étrangère. Les malheureux proscrits n’avaient d’autre choix  que de dormir à la belle étoile donnant ainsi naissance à l’expression « un nom à coucher dehors ». 

Retrouvez notre précédent Décryptage → Faire du ramdam

Redimensionnement de la police
Mode de contraste