Décryptage Se faire enguirlander

Noël en décalé ~ Se faire enguirlander

Décryptage de la semaine

Se faire enguirlander ! Une expression qui reprend l’un des éléments de Noël… mais qui n’a aucun rapport avec l’événement ! C’est Noël en décalé et c’est chaque vendredi pendant les fêtes sur… Ho Ho Ho’Parleur !

 

Que wera wera

Guirlande a pour base le terme francique wera, qui deviendra weara en l’an 800. Le terme désigne un bijou porté sur la tête comme diadème ou couronne. Nos voisins germains attestent de ce sens par l’ancien haut allemand wiara, wiera. Weara va évoluer de façon à produire garlande[1] (du XIIIᵉ au XVᵉ siècle) qui désigne une couronne de fleurs.

En revanche, pour P. Guiraud, guirlande n’a aucun rapport  avec L’AUTRE garlande « cloison, créneau » (qui serait un déverbal* de garlander – *nom créé à partir d’un verbe).

 

Qu’est-ce qui rime avec Judy Garland ? Je dis : guirlande !

Le nom féminin guirlande apparaît ainsi en 1540. C’est une réfection de guerlande (1403), qui emprunte à l’italien ghirlanda pour « couronne de fleurs ou de feuillages » (XIIIᵉ siècle). L’italien vient lui-même de l’ancien provençal guirlanda pour « couronne de fils d’or » (seconde moitié du XIIIᵉ siècle), inspiré du francique. Guirlanda a produit le verbe guirlandar « affubler d’une coiffure » (vers 1200).

Guirlande a eu le sens de « couronne de métal précieux » (1403) puis, par extension, de « cordon décoratif (de fleurs, de papier découpé, etc.) pendu en feston, enroulé en couronne, etc. » (1540)[2]. Au XVIIe siècle, le mot désigne au figuré un recueil de poésie (La Guirlande de Julie, qui regroupe des madrigaux[3] composés pour Mlle de Rambouillet, ainsi nommé parce que chaque feuillet était orné d’une fleur).

Par analogie, le mot désigne (1835) ce qui évoque une guirlande par sa disposition (végétation, objets, etc.).

 

Et se faire enguirlander ?

Forcément, le terme a produit des dérivés, comme le verbe transitif guirlander qui signifie… « orner de guirlandes » (XVIᵉ siècle). Mais ce verbe a été remplacé par un autre préfixé. Quel est-il ?

Le verbe transitif enguirlander (1555), qui va devenir très rare au sens premier, notamment à cause de la diffusion des sens figurés. Il signifie ainsi successivement :

  • « Couvrir d’éloges » (1819) :
  • Par métaphore, il signifie « orner un discours » (XIXᵉ siècle), sens qu’a eu aussi guirlander (1833).
  • Enfin, le plus important : un autre sens vient d’un jeu sur engueuler : « attraper, réprimander » (1922) ou… se faire enguirlander.[4]

 

Cette dernière acception familière colore aujourd’hui tous les emplois du mot.

Pour conclure ce décryptage, un conseil avisé aux enfants : si vous voulez avoir des cadeaux à Noël, le seul qui doit se faire enguirlander, c’est le sapin !

Hannibal LECTEUR

 

Le saviez-vous ?

Dans la Rome antique, les citoyens fêtaient les Saturnales : d’abord du 17 au 21 décembre, puis plus tard du 17 au 24 décembre. Les hommes et les femmes portaient des guirlandes autour du cou et s’offraient toutes sortes de cadeaux. Il est donc logique d’avoir gardé les guirlandes dans la tradition décorative de Noël.

 

En bonus : se faire enguirlander, c’est mal ! Se faire enguirlander par l’Esprit de Noël, c’est mieux ! (L’étrange noël de Mr Jack, Que vois je ?)

 

Notes et références

[1] On explique la finale –ande en supposant une dérivation en –anda à partir d’un ancien verbe en –elerelar (formé sur un francique wiaron, wieron).

[2] A noter : le mot fut un temps orthographié girlande, en 1549.

[3] Le madrigal est une forme ancienne de musique vocale qui s’est principalement développée dans l’Italie de la Renaissance et au début de la période baroque (XVIᵉ siècle – début XVIIᵉ siècle). C’est une composition vocale polyphonique, souvent a capella (sans instruments). En France, c’est une petite pièce en vers exprimant une pensée fine, tendre ou galante (du XVIᵉ siècle au XVIIIᵉ siècle).

[4] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Faire avaler des couleuvres

Redimensionnement de la police
Mode de contraste