Son de cloche ~ Saint-Glinglin

Décryptage Saint-Glinglin

Décryptage de la semaine

– Ben alors, Hannibal, ton prochain décryptage, c’est pour la Saint-Glinglin?!

– Ah mais c’est une super idée d’article, ça ! Merci patron !

– Heu, attends, je…

– Chut ! Si tu n’arrêtes pas de m’interrompre, je ne finirai jamais à temps !

– …

Sainte posture et imposture

En préambule, il est inutile de regarder votre calendrier : la Saint-Glinglin n’existe pas ! Il s’agit d’un jour fictif du calendrier liturgique catholique qui renvoie à une date lointaine, incertaine, voire « jamais ».

Il s’agit probablement d’une déformation de :

  • Seing (1165-1170), du latin signum qui a donné signe et signifie « marque distinctive ». En ancien français, il a un temps désigné la « cloche » et le son qu’elle produit ;
  • Et de glinguer, un terme dialectal signifiant « sonner, résonner » (cf. l’allemand klingen et le français déglinguer).[1]

Décryptage Saint-Glinglin

Saint-Glinglin signifierait, à l’origine, « quand les cloches sonneront ». Avoir lieu à la Saint-Glinglin est donc synonyme de :

« Remettre aux calendes grecques ».

Décryptage Saint-Glinglin
Grèce antique mais deadline en toc !

« Quand les poules auront des dents ».

Décryptage Saint-Glinglin
Gare aux prises de bec, sous peine d’y perdre des plumes !

« À Pâques ou à la Trinité ».

Décryptage Saint-Glinglin
Niveau délai, on marche sur des œufs…

Au « 30 février ».

Décryptage Saint-Glinglin
Oh, le beau cliché (dans tous les sens du terme) ! Pour découvrir le rapport entre la Suède et le 30 février, cliquez sur le lien ci-dessus. ABBA l’ignorance !

« À la semaine des trois dimanches ou des quatre jeudis »…

Pris par le temps, nous n’avons trouvé qu’une photo de quatre… jedi. Qui ne se doutent pas qu’ils feront leur prochaine apparition dans la « Guerre des étoiles » à la Saint-Glinglin

Et tout autre type de procrastination

Demain, promis…

Mais alors, si elle ne figure pas dans le calendrier…

 

La Saint-Glinglin, ça a lieu quand ?

« Tous les 36 du mois. » Bien essayé mais non ! La Saint-Glinglin se serait retrouvée au cœur d’une affaire juridique relatée dans certains ouvrages de droits (NDLR : « on aura vraiment tout lu… »).

Notre affaire oppose un prêteur sur gage à un emprunteur un brin retors. En effet, le second promet au premier de lui rendre son argent le jour de… la Saint-Glinglin. Le prêteur ne voyant rien revenir décide de faire appel à un juge de paix.

Celui-ci ne manquant pas d’humour, il fixe la date du remboursement à la Toussaint, qui est la fête de tous les saints connus ET inconnus :

Attendu que la Saint-Glinglin ne figure pas dans le calendrier, mais qu’il existe à la date du 1er novembre une fête collective de tous les saints qui n’ont pu y trouver place ;

Attendu, en conséquence, qu’il y a lieu de fixer au 1er novembre la date de la Saint Glinglin ;

Par ces motifs, contradictoirement et en dernier ressort, condamne le débiteur à payer la somme réclamée avant le 1er novembre.

Si l’histoire en plaisante, en revanche, aucune source historique sérieuse n’atteste de sa véracité[2]. La seule trace écrite se trouve dans le journal Le Progrès mais il s’agit certainement d’une fiction plaisante.

 

Un Saint qui fait dateS (ou pas)

Outre la Toussaint, certaines fêtes populaires rendent hommage à la Saint-Glinglin. Pour rester raccord avec le thème, il n’y a pas deux dates identiques. En Belgique, les villes de Glain (Liège) et Ghlin (Mons) fêtent l’événement le troisième week-end de juin. En Loir-et-Cher, certains villages célèbrent la Saint-Glinglin le dernier samedi d’août. Ce ne sont là que quelques exemples.

Au terme de ce décryptage, notre aimable lectorat pose donc une ultime question, fort pertinente :

– Mais alors, O’Parleur, pourquoi traiter le sujet spécifiquement aujourd’hui ?!

Nous avons une réponse tout à fait logique et argumentée… que nous donnerons lors de la prochaine Saint-Glinglin ! Habile.

Hannibal LECTEUR, ne sait plus à quel saint se vouer…

 

En bonus : encore un qui avait rendez-vous à la Saint-Glinglin… Siffler sur la colline ♫ Joe Dassin (1969)

Zaï Zaï Zaï Zaï !

 

Notes et références – Saint-Glinglin

[1] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

[2] Lionel Andreu, « Réponse à messieurs Laurent Aynès et Pierre-Yves Gautier », Recueil Dalloz, vol. 2021, no 15,‎ 2021, p. 817.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Beaujolais