Raconte-mois ~ Octobre

Décryptage Octobre

Décryptage de la semaine

O’Parleur fait sa révolution AVEC Octobre. C’est Raconte-mois, la rubrique qui raconte l’origine des… mois (CQFD).

 

« October » Fest

Octobre est le dixième mois de l’année dans les calendriers julien[1] et grégorien[2]. Les jours raccourcissent, les températures baissent. Sous le soleil, rien de nouveau. Oui, sauf que…

Décryptage Octobre

À l’origine, octobre est le huitième mois de l’année, quand l’année commençait en mars (pour rappel). Les romains l’appelaient d’ailleurs october (sous-entendu mensis pour « mois »), dérivé de octo pour « huitième mois de l’année »[3]. D’ailleurs, il apparaît sous cette forme en français (1119).

Plus surprenant, l’ancien français l’atteste parfois sous la forme vitovre (1119-1369). En effet, à l’époque, vit correspond à huit. Mais cette forme n’a pas duré ; on peut même dire que vit n’a guère eu de vitalité. Hum… bref ! Quant aux autres formes anciennes, witembre (XIIIe siècle) et octembre (du XIIIe au XVe siècle), elles se rattachent au latin tardif octember (IIe siècle avant J.-C.).

 

Octobre super-tsar

Octobre désigne le dixième mois de l’année, avec des connotations automnales. L’allusion historique et culturelle la plus présente concerne la révolution d’octobre 1917 en Russie.

Nous avons d’ailleurs le dérivé octobriste, nom et adjectif (1910) qui ne désigne pas les vacanciers d’octobre. Il fait référence aux partisans du manifeste du 31 octobre 1905 par lequel le tsar Nicolas II octroya un régime constitutionnel à la Russie[4].

 

Octobre fait froid dans le dos (mais pas que…)

C’est aussi le dernier mois des vendanges et de certaines récoltes. Si les gelées d’octobre font disparaître la vermine, le froid en revanche ne doit pas être trop rude pour avoir une bonne récolte de raisin. Car ce mois annonce aussi la venue de l’hiver[5].

Décryptage Octobre

Traditionnellement, le dernier dimanche d’octobre est le jour du passage à l’heure d’hiver (retour à l’heure normale du fuseau horaire.). C’est aussi la période où l’on parle de la dépression saisonnière hivernale.

Décryptage Octobre

Enfin, pour les plus superstitieux, c’est aussi une période faste pour la magie et la sorcellerie. En effet, les rites sorciers ont toujours lieu au mois d’octobre, notamment aux dates impaires. Brrr

Décryptage Octobre
Hé bien, vous en faites une tête…

 

On a du souci à se faire !

Littéralement ! En effet, la fleur de naissance d’octobre est le souci.

Décryptage Octobre

Comme son nom l’indique, il symbolise le chagrin, la peine et le désespoir. Fort heureusement, sa teinte automnale et son éclat brillant peuvent aussi signifier l’affection et la grâce. D’ailleurs, les premiers chrétiens l’appelaient « l’or de Marie » et le plaçaient au pied des statues de la Vierge, en guise de bon présage.

Au-delà du symbole, le souci a également des vertus thérapeutiques et médicinales. Son nom savant est Souci officinal ou Calendula officinalis. C’est donc un excellent anti-inflammatoire, anti-œdémateux, anti-oxydant, etc…

La pierre de naissance d’octobre est l’opale[6].

Décryptage Octobre

À cause des nombreuses couleurs dont elle peut se parer, on la considérait comme une gemme magique (idéale pour le mois de la sorcellerie). Les Européens ont longtemps considéré l’opale comme un symbole d’espoir, de pureté et de vérité.

Décryptage Octobre
Voici une opale Arlequin. « Magique, n’est-ce pas? (Source : Wikipédia)

Aujourd’hui, on l’associe plus volontiers à l’amour et à la passion. Elle est souvent reliée à la conscience cosmique et à la créativité dynamique. On dit même que l’opale de feu favorise les relations d’affaires et leur réussite.

Voilà des présages qui font chaud au cœur en attendant la venue du froid !

Hannibal LECTEUR, pas à la poursuite d’Octobre Rouge

 

En bonus : Octobre ♫ Francis Cabrel (1994)

 

Notes et références – Octobre

[1]  Le calendrier julien est un calendrier solaire utilisé dans la Rome antique. Jules César l’introduit en 46 av. J.-C. pour remplacer le calendrier romain républicain. On l’emploie en Europe jusqu’à son remplacement par le calendrier grégorien à la fin du XVIe siècle.

[2] Le calendrier grégorien est un calendrier solaire conçu à la fin du XVIe siècle pour corriger la dérive séculaire du calendrier julien alors en usage. C’est le pape Grégoire XIII qui l’initie et l’adopte en 1582.

[3] Pour rappel, octobre fait partie du club très select’ des mois qui ne sont pas nommés d’après une divinité mais désignés par leur chiffre. Lire l’explication dans le billet de septembre.

[4] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

[5] D’ailleurs, il s’appelle Winterfylleth (« arrivée de l’hiver ») chez les anglo-saxons ou en vieil anglais.

[6] Sa pierre secondaire est la tourmaline, qui a le pouvoir de guérir et de protéger.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Lambda