Raconte-mois ~ Juin

Décryptage Juin

Décryptage de la semaine

O’Parleur célèbre la venue de l’été en vous parlant de juin. C’est Raconte-mois, la rubrique qui raconte l’origine des… mois (CQFD).

 

Un mois, deux juin, combien de possibilités ?

Juin est le sixième mois de l’année dans les calendriers julien[1] et grégorien[2]. À l’époque antique, c’était le quatrième mois du calendrier romain. Sous le soleil, rien de nouveau. Oui, sauf que…

Son origine est discutée !  Juin (vers 1119)[3], du latin junius[4], pourrait être un dérivé de Juno pour la déesse Junon. C’est une déesse italique, plus tard assimilée à Héra[5], reine des Dieux, protectrice des femmes, du mariage et de la fécondité.

Décryptage Juin
Junon et Lune, de Giambattista Tiepolo, 1735-1745 Musée des Beaux-Arts de Houston

Ovide défend cette hypothèse. En effet, dans l’antiquité, les Romains se plaçaient sous la protection des « bons » dieux pour se préserver des « mauvais dieux ».

Ainsi, les quatre premiers mois du calendrier romain sont nommés en hommage à ces protecteurs :

  • Martius (mois de mars) consacré au dieu romain Mars ;
  • Aprilis (mois d’avril) consacré à Aphrodite ;
  • Maius (mois de mai) en l’honneur de Maia ;
  • Et Iunius (mois de juin) en l’honneur de Junon.

On évoque une autre hypothèse. Juin viendrait du nom de Lucius Junius Brutus, premier consul romain[6] et l’un des fondateurs de la République Romaine[7].

Lucius Junius Brutus, qui a mis la République en marche chez les romains ! Les sources de l’époque étant ténues, on ne peut attester avec certitude de son existence et de ses actions. (Lithographie par Pierre-François Ducarme. 1830)

Deux origines tout à fait honorables, même si l’on évoque plus souvent Junon.

 

Il Été une fois

Juin fait voir la vie en rose puisqu’il s’agit de sa fleur de naissance !

Décryptage Juin

Reine des fleurs en occident, son symbolisme est riche depuis l’antiquité. Elle évoque tour à tour la passion (convoitise ou sacrifice), la jeunesse, la vie, l’immortalité ou la noblesse.

Rouge, elle témoigne d’un amour ardent.

Rose, c’est un signe d’affection, de douceur et de pudeur.

Blanche, elle exprime la pureté et la sincérité des sentiments.

Jaune, elle traduit l’amitié.

C’est aussi un puissant symbole de la féminité sous toutes ses formes. Claire, elle exprime la candeur et l’ingénuité. Foncée, elle affirme une féminité et une sexualité épanouies.

Les pierres de naissance de juin sont la perle et la pierre de lune.

Décryptage Juin

La première nourrit et soigne car sa création est le résultat de l’auto-alimentation du mollusque. Sur le plan spirituel, elle représente le calme et la foi, la loyauté, l’intégrité et la pureté. Puissant symbole de féminité, elle invite à découvrir sa « déesse intérieure » (serait-ce Junon ?).

Décryptage Juin

La pierre de lune, quant à elle, représente une énergie féminine sacrée, le Yin. Ce Yin favorise l’équilibre, la paix et le calme. La pierre de lune représente aussi… la Lune. C’est alors un puissant symbole de fertilité, de protection et d’encouragement.

Enfin, juin est le premier mois de l’été dans l’hémisphère nord[8] ainsi que de l’été météorologique (le 1er juin). Nos voisins anglais l’appellent d’ailleurs le « mois sec » ou le « premier mois doux ». Espérons que Junon, la lune et le soleil seront au rendez-vous pour nous donner un bel été. Quant à moi, je vous souhaite un bon week-end !

Hannibal LECTEUR, juin l’utile à l’agréable

 

En bonus : c’est juin, donc… Voilà l’été ! ♫ (Forcément), Les Négresses Vertes (1988) :

 

Notes et références – Juin

[1]  Le calendrier julien est un calendrier solaire utilisé dans la Rome antique. Jules César l’introduit en 46 av. J.-C. pour remplacer le calendrier romain républicain. On l’emploie en Europe jusqu’à son remplacement par le calendrier grégorien à la fin du XVIe siècle.

[2] Le calendrier grégorien est un calendrier solaire conçu à la fin du XVIe siècle pour corriger la dérive séculaire du calendrier julien alors en usage. C’est le pape Grégoire XIII qui l’initie et l’adopte en 1582.

[3] En moyen français, il s’écrit « juing ».

[4] Sous-entendu mensis pour « mois de juin ».

[5] Et sans doute à rattacher à la racine qui a donné en latin juvenis (cf. jeune), exprimant la force physique et la jeunesse dans sa plénitude.

[6] Avec Lucius Tarquin Collatin, en 509 av. J.-C.

[7] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

[8] Le solstice a lieu le 19, le 20, le 21 ou le 22 juin.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Esprit d’escalier