Raconte-mois ~ Janvier

Décryptage Janvier

Décryptage de la semaine

Trop mangé, trop bu, pas assez dormi : tous les stigmates de fêtes de Noël réussies ![1] Pour se remettre en forme, O’Parleur inaugure 2022 avec le mot « janvier ». C’est Raconte-mois, la rubrique qui raconte l’origine des… mois (CQFD).

Décryptage Janvier
La fête est finie !

Janvier se met sur son 31

Janvier est le premier mois des calendriers julien[2] et grégorien[3]. Très sélect’, il appartient au club des 7, pour les sept mois possédant 31 jours[4]. Sous le soleil, rien de nouveau. Oui, sauf que…

À l’origine, le calendrier romain se compose de 10 mois, totalisant 304 jours. Les 61 jours d’hiver ne font alors partie d’aucun mois et le premier mois de l’année est… Mars ! Il faut attendre 713 av. J.-C. et l’intervention du roi Numa Pompilius, qui ajoute les mois de janvier et de février. De ce fait, l’année s’étend à 355 jours par an.

Décryptage Janvier
Numa Pompilius

Sur le plan symbolique, la pierre de naissance associée au mois de janvier est le grenat. Ses fleurs de naissance sont l’œillet commun et le perce-neige.

Cristal de grenat brut.

Un dernier détail : dans le calendrier de Numa (ainsi que le calendrier romain républicain), janvier possède… 29 jours ! On lui attribue 31 jours lors de l’introduction du calendrier julien.

 

Un mois qui « porte » bien son nom !

Janvier[5] vient donc du bas latin januarius, qui signifie « de Janus » dans Januarius mensis. Celui-ci est dérivé de janus « passage » et spécialement à Rome « passage voûté, galerie où se tenaient les marchands et les changeurs »[6]. C’est un hommage à Janus, dieu romain des commencements et des fins, des choix, des clés et des portes.

Au gui l'an neuf
Janus présidait au début de l’année chez les Romains et aurait pu dire « au gui l’an neuf« ! (buste romain de Janus, Musée du Vatican)

Personnifié et divinisé, Janus symbolise la nation par ses deux visages opposés, placés, l’un devant, l’autre derrière la tête, ainsi que par la forme de son temple qui comporte deux portes opposées.

Décryptage Janvier
L’arc de Janus Quadrifrons (gravure de Giovanni Battista Piranesi, vers 1748-1774)

Dieu des commencements, Janus préside au début de l’année ; le mois de passage d’une année à l’autre lui est consacré[7]. Les vœux et prières prononcés à cette période, portés par la puissance du renouveau, ont un poids symbolique fort. La célébration du Nouvel An correspond en effet au renouvellement annuel de la cosmogonie[8] primitive et de la cosmogonie des origines, que l’on retrouve dans toutes les civilisations primitives. Cette période permet aussi la régénération de la nature et la purification des péchés.

Décryptage Janvier

Le 1er janvier dans le calendrier

Dans la Rome antique, Romulus fait commencer l’année le 1er mars. Numa introduit le mois de janvier et Jules César le conserve comme premier mois de l’année dans le calendrier julien.

Au Moyen Âge, les pays chrétiens utilisent ce calendrier julien. Cependant, chacun associe le début d’année à  une date différente, basée sur une fête religieuse importante, comme :

  • Le 25 décembre (style de la Nativité de Jésus) ;
  • Ou le 25 mars (style florentin ou style de l’Annonciation) ;
  • Voire à Pâques (style de Pâques) comme dans certaines régions françaises.

Malgré ces divergences de dates, les calendriers médiévaux affichent les années selon la coutume romaine, en douze colonnes allant de janvier à décembre.

En France, janvier s’impose comme le premier mois grâce au roi Charles IX. Ce dernier décide, par l’Édit de Roussillon en 1564, que l’année débutera désormais le 1er janvier. Le pape Grégoire XIII étendra cette mesure à l’ensemble de la chrétienté avec l’adoption du calendrier grégorien en 1582. Et cela n’a plus changé depuis.

 

Charles IX et Grégoire XIII

Pour conclure ce décryptage, nous vous souhaitons une très bonne année 2022 et, surtout, une bonne santé. Prenez du temps pour vous et vos proches. Savourez les moments de joie ! Gardez confiance dans les moments de doute ! Et restez solidaires dans les moments difficiles !

Quant à nous, notre (bonne) résolution reste la même. Les lecteurs, j’ai très envie de les instruire en s’amusant. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout.  À bon entendeur ! ;-D

Hannibal LECTEUR, J’enviais janvier

 

En bonus : pas besoin d’être nombreux pour fêter le 1er janvier. Do-It-Yourself Mr. Bean (1993).

 

Notes et références – Janvier

[1] Dédicace spéciale à A.M.M. pour cette introduction !

[2] Le calendrier julien est un calendrier solaire utilisé dans la Rome antique. Jules César l’introduit en 46 av. J.-C. pour remplacer le calendrier romain républicain. On l’emploie en Europe jusqu’à son remplacement par le calendrier grégorien à la fin du XVIe siècle.

[3] Le calendrier grégorien est un calendrier solaire conçu à la fin du XVIe siècle pour corriger la dérive séculaire du calendrier julien alors en usage. C’est le pape Grégoire XIII qui l’initie et l’adopte en 1582.

[4] Pour rappel : Janvier, Mars, Mai, Juillet, Août, Octobre et Décembre. Si vous avez peur d’oublier, il y a toujours la méthode « des phalanges ».

[5] D’abord jenvier quand il apparaît à la fin du XIIe siècle (1119).

[6] Le mot vient peut-être d’une racine signifiant « aller ».

[7] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

[8] Du grec cosmo– « monde » et gon– « engendrer » (1595). Il s’agit d’un récit mythologique qui décrit ou explique la formation du Monde.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Sabler le champagne / « Noël en décalé »