Décryptage Hamac

Sur la toile ~ Hamac

Décryptage de la semaine

Ah ! Qu’il est bon de se prélasser dans un hamac, à l’ombre, durant les chaudes journées d’été. Mais d’où vient ce symbole de l’oisiveté estivale ? Réponse avec le décryptage du O’, la rubrique qui ne fait jamais dodo !

 

Hamac connaissance

Commençons par une évidence : un hamac est une toile ou un filet suspendu entre deux points d’ancrage (murs, arbres, poteaux, etc…). On s’en sert en position assise ou allongée, pour dormir ou se reposer. De taille variable, le hamac peut être individuel ou familial.

Décryptage Hamac
Hamac traditionnel ou élément sophistiqué de décoration, c’est aussi l’endroit idéal pour lire votre média préféré 😉

On peut le doubler, le rembourrer au niveau du couchage et même lui ajouter des poches (intérieures ou extérieures). Allant de la couleur unie aux motifs multicolores, il peut aussi être orné de fioritures diverses comme un véritable élément de décoration.

D’un point de vue médical, le hamac correctement employé offre un soutien complet du corps. Il permet d’étirer le dos et procure du confort aux parturientes. Propice au bercement, il accélère l’endormissement et permet un sommeil plus profond.

Ah oui ! Un dernier détail que l’on omet souvent quand on l’évoque : son origine historique surprenante !

 

Hamac rime avec… Arawak !

Tout comme barbecue, nous devons le mot du jour à la culture amérindienne. Quand Christophe Colomb débarque sur l’île d’Hispaniola (Haïti) en 1492, il rencontre des Taïnos. Ils font partie des Arawaks, un peuple indigène des Caraïbes. Ils ont coutume de s’asseoir ou de dormir dans un rectangle de toile (ou un filet) suspendu. Son nom ? Hamacu.

Décryptage Hamac
Cabane indienne et hamacs. Illustration tirée d’un livre sur la vie et les voyages de Christophe Colomb.

Les historiens ne connaissent pas son origine exacte. Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas une invention des Yucatèques (descendants des mayas)[1]. En effet, les Mayas ne l’ont adopté qu’au XVIIe siècle[2].

On estime qu’il est présent au moins deux siècles avant l’arrivée des Espagnols. Il pourrait provenir d’Amazonie, où les indigènes s’en servaient pour s’abriter des animaux dangereux durant la nuit. Il pourrait également venir des Caraïbes, point d’entrée des colons Européens en Amérique. Toujours est-il que le hamac va avoir une résonance culturelle forte auprès de ces derniers !

 

Mais de toutes les litières, c’est l’hamac que j’préfère ! (C’est l’hamac !)

Cela pourrait prêter à sourire et pourtant, c’est un fait : le hamac, ça claque ! Suite à sa découverte par la flotte de Christophe Colomb, les Espagnols introduisent son usage à bord des navires.

Décryptage Hamac
Détail historique curieux : Un hamac est représenté dans le Psautier de Luttrell (vers 1330). La miniature dans le manuscrit médiéval d’Angleterre prouve l’existence de hamacs en Europe avant la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Le mot se répand en Europe au début du XVIe siècle et jusqu’au milieu du XVIIe siècle. On le cite dans des traductions de récits de voyage (d’abord italiens) et des histoires des Indes :

  • Vers 1525, on le nomme amache ;
  • Puis amacca en 1532 ;
  • Hamacque en 1568 ;
  • Ou encore hamat en 1640.

Chez nous, il est attesté sous la forme actuelle en 1659, d’après l’espagnol hamaca[3]. On commence à l’employer réellement au XVIIIe siècle. Auparavant, il est en concurrence avec le mot branle, autre nom du hamac dans le vocabulaire marin. Branle-bas de combat, lui doit son origine. Mais ceci est une autre histoire, non pas à dormir debout, mais en hamac !

Hannibal LECTEUR, vous dit « good baille » !

 

En bonus : il fait trop chaud pour travailler…

 

 

Notes et références

[1] Le Yucatán se situe dans le sud-est du Mexique, sur la péninsule du Yucatán.

[2] Othón Baños Ramírez, « L’invention du hamac et la maison maya au Yucatán », Anthropologica, vol. 51, no 1,‎ 2009, p. 209-223.

[3] Source : LE ROBERT, Dictionnaire historique de la langue française.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Zénith

Redimensionnement de la police
Mode de contraste