Tomber les quatre fers en l'air
Illustration de l'expression, tomber les quatre fers en l'air

Expression ~ Tomber les quatre fers en l’air

Décryptage de la semaine

Se casser la binette, tomber à la renverser, mordre la poussière, sont autant de substituts idiomatiques fort dignes de remplacer notre expression de la semaine, tomber les quatre fers en l’air.

Employé généralement, pour désigner une personne qui chute à terre, cette locution (vous l’aurez deviné) tire son origine par comparaison, d’un équidé tombé à plat dos, les quatre fers (au préalable fixés par un maréchal-ferrant) face au ciel.

Les fers à cheval se retrouvent également dans d’autres expressions telles que freiner des quatre fers signifiant « s’opposer fermement par tous les moyens à une idée, une proposition ou un projet », faire feu des quatre fers dont le sens est de tout entreprendre pour réussir ou encore cela ne vaut pas les quatre fers d’un chien pour signifier qu’un objet ou plus généralement une chose n’a pas la moindre valeur.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Repartir comme en quatorze

Redimensionnement de la police
Mode de contraste