Parler français comme une vache espagnole
Décryptage : Parler comme une vache espagnole

EXPRESSION ~ Parler français comme une vache espagnole

Décryptage de la semaine

Connue de tous et pourtant impénétrable, les origines de notre expression du jour parler français comme une vache espagnole demeurent obscures et relèvent de l’hypothétique. Cependant, rien ne va nous empêcher de vous partager les conjectures qui se trament derrière les racines énigmatiques de cet idiome.

Première hypothèse. Le mot vache revêt depuis des siècles un sens péjoratif, visant à dénigrer ou à moquer un individu (grosse vache, peau de vache ou encore vache à roulettes pour désigner un agent de police à bicyclette !). Pour sa part, l’adjectif espagnol n’est pas en reste et bénéficiait d’une connotation peu avantageuse sous l’Ancien régime où le penchant à la fois frivole et vantard de l’hidalgo était moqué.  La synthèse des deux mots et de leurs sens concordants aurait donné naissance à l’expression contemporaine, parler français comme une vache espagnole.

Seconde hypothèse. Selon certains linguistes, il faut observer dans vache espagnole une déformation de basque espagnol. Le terme basque dont l’origine latine est Vascones, désignait une population antique résidant sur les deux versants des Pyrénées. De cette hybridité territoriale, la mauvaise pratique du français de la part de ce peuple ayant un pied sur le territoire français et l’autre sur les terres espagnoles rendrait compte d’un certain particularisme linguistique et justifierait la naissance de l’expression parler français comme une vache espagnole.

Selon vous, laquelle de ces deux hypothèses vous paraît la plus probable ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

Retrouvez notre précédent Décryptage → Le mouton à cinq pattes