Jouer les Cassandre
Illustration du décryptage, jouer les Cassandre

Expression ~ Jouer les Cassandre

Décryptage de la semaine

Fille du roi Priam, sœur d’Hector, belle-sœur d’Andromaque (héroïne éponyme d’une célèbre pièce de Racine), Cassandre, l’oracle malheureux, fit son apparition dans des œuvres que la renommée a consacrées à travers les siècles : L’Iliade d’Homère, Agamemnon d’Eschyle ou encore les Troyennes d’Euripide. Voyante impuissante à convaincre de la véracité de ses prophéties, elle doit sa malédiction au dieu Apollon, dont elle a repoussé les avances. C’est pourtant d’Apollon lui-même que la belle Cassandre a reçu ce pouvoir, un présent malheureusement drapé des intentions les plus intéressées. Ainsi, malgré ses visions et ses mises en garde, elle ne réussit pas à dissuader les Troyens de laisser pénétrer le cheval de bois dans l’enceinte de Troie, une erreur qui causera la ruine de la cité et la déchéance de Cassandre qui deviendra l’esclave d’Agamemnon.

Notre expression du jour, jouer les Cassandre, qualifie donc une personne qui prédit des malheurs qui finiront par se réaliser, sans jamais être prise au sérieux. Par exemple, de nombreuses Cassandre tentèrent de prévenir la crise financière de 2008, malheureusement sans succès.

Retrouvez notre précédent Décryptage → Se faire de la bile