Faire d'une pierre deux coups
Illustration : Expression - Faire d'une pierre deux coups

EXPRESSION ~ Faire d’une pierre deux coups

Décryptage de la semaine

Notre idiome de la semaine, aux origines encore mal définies, s’emploie afin d’exprimer le double effet ou le double avantage produit par une seule et unique action.

Nous perdons la trace des origines de la locution au XVIème siècle où elle apparaît pour la première fois sous la plume de l’auteur des Essais et grand ami d’Etienne de la Boétie, Michel Montaigne. C’est au célèbre philosophe humaniste de la renaissance que l’expression faire d’une pierre deux coups doit son entrée dans notre champ littéraire. Nul doute que la locution devait exister sous une forme connexe ou être employée à l’oral. Néanmoins, il nous est impossible de remonter à un usage antérieur de l’expression.

Cependant, Pierre-Marie Quitard brode, non sans romancer, une origine cocasse à notre expression en 1842 dans son Dictionnaire étymologique, historique et anecdotique des proverbes et des locutions proverbiales des autres langues :

Un bon vivant qui consacrait sa vie à la bonne chère et à l’amour, s’était logé dans un entresol au-dessus de la cuisine d’un restaurateur et au-dessous de la chambre de sa belle; et, quand il voulait jouir du double avantage de sa position, il lançait au plafond une pierre qui, retombant sur le parquet, avertissait à la fois cette belle et ce restaurateur toujours fidèles à l’appel. Pouvait-il mieux faire d’une pierre deux coups ?”

Retrouvez notre précédent Décryptage → Langue de bois